Jessaye Doublier Sniper Lyrics Harry

It is an early Monday morning
The sun is becoming bright on the land
No one is watching as he comes a walking
Two bulky suitcases hang from his hands

He heads towards the tower that stands in the campus
He goes through the door, he starts up the stairs
The sound of his footsteps, the sound of his breathing
The sound of the silence when no one was there

I didn't really know him
He was kind of strange
Always sort of sat there
He never seemed to change

He reached the catwalk. He put down his burden
The four sided clock began to chime
Seven AM, the day is beginning
So much to do and so little time

He looks at the city where no one had known him
He looks at the sky where no one looks down
He looks at his life and what it has shown him
He looks for his shadow it cannot be found

He was such a moody child, very hard to touch
Even as a baby he never smiled too much. No no.No no

You bug me, she said
Your ugly, she said
Please hug me, I said
But she just sat there
With the same flat stare
That she saves for me alone
When I'm home
When I'm home
Take me home

He laid out the rifles, he loaded the shotgun
He stacked up the cartridges along the wall
He knew he would need them for his conversation
If it went as it he planned, then he might use them all

He said Listen you people I've got a question
You won't pay attention but I'll ask anyhow
I found a way that will get me an answer
Been waiting to ask you 'till now
Right now !

Am I ?
I am a lover whose never been kissed
Am I ?
I am a fighter whose not made a fist
Am I ?
If I'm alive then there's so much I've missed
How do I know I exist ?
Are you listening to me ?
Are you listening to me ?
Am I ?

The first words he spoke took the town by surprise
One got Mrs. Gibbons above her right eye
It blew her through the window wedged her against the door
Reality poured from her face, staining the floor

He was kind of creepy
Sort of a dunce
I met him at the corner bar
I only dated the poor boy once
That's all. Just once, that was all

Bill Whedon was questioned as stepped from his car
Tom Scott ran across the street but he never got that far
The police were there in minutes, they set up baricades
He spoke right on over them in a half-mile circle
In a dumb struck city his pointed questions were sprayed

He knocked over Danny Tyson as he ran towards the noise
Just about then the answers started comming. Sweet, sweet joy
Thudding in the clock face, whining off the walls
Reaching up to where he sat there, answering calls

Thirty-seven people got his message so far
Yes, he was reaching them right were they are

They set up an assault team. They asked for volunteers
They had to go and get him, that much was clear
And the word spread about him on the radios and TV's
In appropriately sober tone they asked "Who can it be ?"

He was a very dull boy, very taciturn
Not much of a joiner, he did not want to learn
No no.No no

They're coming to get me, they don't want to let me
Stay in the bright light too long
It's getting on noon now, it's goin to be soon now
But oh, what a wonderful sound !

Mama, won't you nurse me ?
Rain me down the sweet milk of your kindness
Mama, it's getting worse for me
Won't you please make me warm and mindless ?

Mama, yes you have cursed me
I never will forgive you for your blindness
I hate you!

The wires are all humming for me
And I can hear them coming for me
Soon they'll be here, but there's nothing to fear
Not any more though they've blasted the door

As the copter dropped the gas he shouted " Who cares ?"
They could hear him laughing as they started up the stairs
As they stormed out on the catwalk, blinking at the sun
With their final fusillade his answer had come

Am I ?
There is no way that you can hide me
Am I ?
Though you have put your fire inside me
Am I ?
You've given me my answer can't you see ?
I was !
I am !
And now I Will Be
I WILL BE !!!

paroles officielles♪ J'essaye D'oublier ♪

Elle est partie tête baissée
A filée à l'anglaise m'a laissé tomber
M'a trompé avec un frère
Elle que je croyais fidèle, solide comme de la roche
Mais c'est moche quand demoiselle prend la fuite avec un
proche
C'est clair, madame sincérité, n'était pas invitée
Elle n'a semé que mensonges
Et dévasté notre amitié
Des pensées me hantent
Mon esprit est troublé
Des réponses inquiètantes
Car mon propre ami cherche à me doubler
Concillié wallouh leur dit madame l'humilité
Qui a commencé par les yeux doux
Et a finit par lui faire du pied
Elle l'a prit par la main
Lui a écarté la raison
Et l'air de rien
A remplacé sa tête par un melon
Devant les gens, les médias
Notre amitié nous parodie
Les vrai tracas
Une solidarité de pacotille
Si j'ai passé l'âge des caprices
Oui, j'en ai plus rien à cirer
Sâches que je n'ai pas tourné la page khey
Je l'ai déchiré
On n'a plus rien à se dire
Y a plus de bonjours, au revoir
On se dénigre sans même l'ombre d'un regard
Oui ta fierté t'as perdu
Ton égo t'as grugé
Tu ne veux plus écouter les autres
Tu veux juste les juger
Oui j'ai passé l'âge des caprices
Sâches que j'en n'ai plus rien à cirer
Non je n'ai pas tourné la page khey
Je l'ai déchiré

On s'est juré fidélité jusqu'a ce que la mort nous
sépare
Si ça ne va pas on s'en parle, on fait le point et on
repart
La vérité c'est que le temps sépare plus qu'il ne répare
Faut pardonner on ne sait pas
Quand vient l'heure du grand départ, j'essaye d'oublier
Essaye d'oublier, J'essaye d'oublier
Essaye d'oublier, J'essaye d'oublier
Essaye d'oublier, J'essaye d'oublier
Essaye d'oublier, J'essaye d'oublier.

Stressé, anxieux, vexé, je prends le seum
Blessé, je marche seul
Le respect je transforme en crainte
La gentillesse en faiblesse
Je laisse une empreinte en immortalisant ce texte
Je teste les contraintes de côté
Je me suis assez rendu malade
A force d'intérioriser pour esquiver les engueulades
J'ai eu ma part de lâcheté
Par peur de creuver l'abcès
D'affronter l'amour et l'amitié
Sous tous leurs aspects !
J'ai masqué mon mal être
J'ai tout laissé partir en couille
En essayant de laisser paraître
Qu'entre nous tout était cool
Mais ca finit par se voir
Ca finit par se sentir
Ca finit par se savoir
Faut qu'on cesse de se mentir
On se fait du mal en s'aimant
J'ai mal en écrivant ces mots
L'histoire était si belle
La fin est si moche
Si différents mais si proche
Les sentiments réciproques
On ne sait plus comment s'y prendre
Ca pique mais faut qu'on s'y frotte
A mes ex - potes
A mes ex - meufs, mes futurs ennemis
Tu sais que le meilleur
Même si j'ai le seum je vous remercie
Prends pas ça pour de l'ironie
Je suis serieu
Je suis revenu, je m'en suis remis
Je me sens même mieux, beaucoup mieux
Je remercie Dieu
Difficile de pardonner, plus facile d'être un haineux
Tant d'amour à donner, avec du gloss sur le gloc dégueu !
Dès que j'envoie ce morceau tu ressens la force du thème
C'est le moment de resserrer les liens avec les gens que tu
aimes !
La nature humaine est ingrate, tous bousillés
La même rengaine, je te tends la patte, bouffe moi le bras
pendant qu'on y est !

On s'est juré fidélité jusqu'a ce que la mort nous
sépare
Si ça ne va pas on s'en parle, on fait le point et on
repart
La vérité c'est que le temps sépare plus qu'il ne répare
Faut pardonner on ne sait pas
Quand vient l'heure du grand départ, j'essaye d'oublier
Essaye d'oublier, J'essaye d'oublier
Essaye d'oublier, J'essaye d'oublier
Essaye d'oublier, J'essaye d'oublier
Essaye d'oublier, J'essaye d'oublier.

Hé, j'aurais voulu que l'on s'aide
Pour ceci j'ai plaidé qu'on s'entraide
Et s'élève, lever la tête et jamais céder
On a partagé nos secrets, tant de regrets, faux re-frè
Toi tu jouais le mec vrai mais tu bluffais te-trai
Et d'une j'ai peu de rancune et peu de frelo
Tu as beau changer ton naturel il est revenu au galop
On nous a donné un verre d'eau a partager qui l'eut cru
On t'a proposé une gorgée toi t'as tout bu . tout bu, tout
bu, tout bu ...

On s'est juré fidélité jusqu'a ce que la mort nous
sépare
Si ça ne va pas on s'en parle, on fait le point et on
repart
La vérité c'est que le temps sépare plus qu'il ne répare
Faut pardonner on ne sait pas
Quand vient l'heure du grand départ, j'essaye d'oublier
Essaye d'oublier, J'essaye d'oublier
Essaye d'oublier, J'essaye d'oublier
Essaye d'oublier, J'essaye d'oublier
Essaye d'oublier, J'essaye d'oublier.

Droits paroles : paroles officielles sous licence MusiXmatch respectant le droit d'auteur.

Reproduction parole interdite sans autorisation. Writer(s): Bachir Baccour, Thomas Kessler, Ryad Selmi Lyrics powered by www.musixmatch.com
Categories: 1

0 Replies to “Jessaye Doublier Sniper Lyrics Harry”

Leave a comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *